Trois formes de méditation Bouddhiste

Trois formes de méditation Bouddhiste

Des études ont été pratiquées sur trois types de méditations développées par le bouddhisme.

  • la méditation par attention focalisée, qui vise à apprivoiser et centrer l’esprit sur le moment présent en focalisant son attention sur un objet comme, par exemple, la respiration, le corps, ou un objet extérieur comme une flamme. Il s’agit de stabiliser l’attention afin d’accéder à un état de vigilance permettant de s’ouvrir au fonctionnement des processus internes;
  • la méditation de surveillance ouverte que les bouddhistes appellent “vipassana” et qu’en occident on appelle méditation de pleine conscience. Il s’agit de l’aboutissement de la première pratique méditative, où le pratiquant a développé la capacité d’observer ses processus internes comme les pensées, les perceptions, les émotions, sans se concentrer sur quelque chose de particulier;
  • la méditation de compassion ou d’amour bienveillant qui vise à cultiver des attitudes altruistes, des affects positifs, tout en réduisant la tendance à se centrer sur soi.

La Pleine Conscience

Il est des modes et nous entendons beaucoup parler de la méditation de Pleine Conscience (Mindfulness).

Tant mieux si de bonnes méthodes existent, relayées par les médias, et enseignées par des hommes et des femmes sincères et de qualité.

Dans l’Art du Chi, l’état de pleine conscience est la première condition, la première recherche, l’état fondamental vers lequel le pratiquant tend en permanence.

Comment cheminer autrement qu’en pleine conscience ?

Comment cheminer autrement que dans le présent ?